Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

11/05/2014

LA RÉALITÉ ET LA TRANSPARENCE

 

 

 

images.jpgz.jpg

Tel serait la devise de notre municipalité.

D'après les rumeurs le vote du budget 2014 poserait de sérieux problèmes et des démissions  seraient à l'ordre du jour. Compte tenu de l'élection municipale les comptes recettes et dépenses auraient minorer pour éviter de faire éclater la vérité.Nous pourrons ainsi connaitre les élus qui pensent d'abord à NOUS.

Odette le Menteur nous a menti en disant que les impôts ont été stabilisés et la dette diminuée  alors que c'est l'inverse. En plus les impôts en 2001 et 2003 n'ont pas augmenté de 25%.

Compte tenu des travaux réalisés et ce qui précèdent une hausse de la fiscalité deviendrait une nécessité à moins d'augmenter fortement la dette.

Le Ministère des finances publiera prochainement les comptes réels de 2013 et des surprises peu agréables nous attendent

 

300px-Liberte-egalite-fraternite-tympanum-church-saint-pancrace-aups-var.jpg

Aucun de ces 3 principes ne peut s'appliquer sans la transparence et la réalité des choses,mais il ne faut pas en parler

 

images-9.jpgx.jpg

 

 

07/05/2014

INTERCOMMUNALITÉ

 

1034605465_3.jpg

 

 

Contribuables Associés invite tous les parlementaires à participer au 40è Rendez-vous parlementaire qui se tiendra le 29 avril 2014 à l'Assemblée nationale sur le thème de l'intercommunalité.

Qu’est-ce que l’intercommunalité ?

L’intercommunalité est le regroupement de communes ou de municipalités dans une structure légale en vue de coopérer dans un ou plusieurs domaines. Par exemple, pour gérer de façon commune l’eau, les ordures, les transports, les infrastructures (piscines, bibliothèques etc.), le développement économique, l’aménagement ou l’urbanisme.

On appelle intercommunalité la structure légale chargée d’exercer des compétences qui lui sont déléguées par les communes membres. La structure est administrée par des représentants élus de chacune des communes concernées.

Au 1er janvier 2014, il existait plus de 2000 établissements publics de coopération intercommunale (EPCI) à fiscalité propre ; ils regroupent l’ensemble des 36 000 communes françaises, à l’exception de quelques cas particuliers comme la ville de Paris et le futur « Grand Paris ».

Dans la plupart des cas, il s’agit de communautés de communes (il y en a 1 903) ; d’autres formes d’EPCI existent :
- à Nice, c’est une métropole
- on parle de « communautés urbaines » dans les 15 villes suivantes : Alençon, Arras, Bordeaux, Brest, Cherbourg, Dunkerque, Le Creusot-Montceau, Le Mans, Lille, Lyon, Marseille, Metz, Nancy, Nantes, Strasbourg et Toulouse
- on compte aussi 222 « communautés d’agglomération »
- et 4 « syndicats d’agglomération nouvelle »

L’intercommunalité : une réforme attendue mais… qui génère plus de dépenses que d’économies ?!

miege boulimie dépenseConçues à l’origine pour mutualiser les coûts – et donc faire des économies – , les 2 500 intercommunalités que compte notre pays ont embauché à tour de bras, leurs dépenses de fonctionnement augmentant de façon exponentielle, généralement justifiées par les compétences qui leurs sont transférées.

Généralement, mais pas toujours, car le clientélisme est bien souvent présent qui, conjugué au laxisme, produit un cocktail détonnant pour le contribuable.

Car, dans le même temps, entre 2007 et 2012, la masse salariale des 36 786 communes a bondi de 12 % – et c’est plus élevé encore dans les villes de plus de 30 000 habitants.

Comment faire pour remettre l’intercommunalité sur de bons rails ?

Alors que les Français viennent d’élire leurs conseillers communautaires, il est urgent de savoir comment remettre l’intercommunalité sur les rails de l’efficacité et des économies.

Tel est le but du rendez-vous parlementaire de Contribuables Associés. Y sont conviés tous les députés et sénateurs souhaitant participer.

Sous la présidence d’Annie Genevard, Député du Doubs, Maire de Morteau, ce rendez-vous parlementaire aura pour thème :

« L’intercommunalité : moins de dépenses ou plus de fonctionnaires ? »

le 29 avril 2014 à l’Assemblée nationale

Programme du rendez-vous parlementaire de Contribuables Associés

 

Après un débat avec les parlementaires qui souhaiteront intervenir, Benoîte Taffin et Annie Genevard apporteront les dernières remarques.

François Lainée et Roland Hureaux dresseront un bilan et esquisseront les perspectives d’évolution souhaitables pour les contribuables.

Alain Mathieu présentera ensuite les propositions de Contribuables Associés.

Comme pour chaque Rendez-vous parlementaire organisé par Contribuables Associés, cette rencontre donnera lieu à un compte-rendu public à la disposition de tous.
Cliquez ici pour retrouver les autres Rendez-vous parlementaires organisés par Contribuables Associés.

Mr Herzog a compris que le problème majeur est le niveau d'endettement de la C.C.P.S. et nous tenons à le remercier et lui souhaiter BON COURAGE.

Les contribuables sont avec lui dans cette tache difficile qu'Odette Le Menteur ne saurait pas faire par idéologie.

 

04/05/2014

L’Échec D'Odette Le Menteur

 

images.jpg;;.jpg

Lundi 14 avril , à 18h30, les 45 délégués communautaires se sont réunis afin d’élire leur président. Deux candidats pour ce poste : Guy Marotte, maire de Sommières et Jean-Claude Herzog, maire de Montmirat. Chacun des candidats a présenté brièvement son programme avant que l’on procède à l’élection à bulletin secret.45 votants : bulletin nul :0 Guy Marotte 18 voix sur-nommé:Odette Le Menteur, Jean-Claude Herzog 27 voix. Celui-ci ayant obtenu la majorité absolue est déclaré élu.
Dans son premier discours en tant que président, Jean-Claude Herzog a tenu à souligner, d’une manière humoristique, qu’en 22 ans, c’est la première élection démocratique car c’est la première fois qu’il y a deux candidats, Christian Valette étant jusqu’à présent seul en lice. Il a ensuite rendu hommage à Christian Valette pour son travail depuis 10 ans aussi bien auprès des sommiérois que de la communauté de communes et non Guy Marotte qui sévit depuis 8 ans sur Sommières. Il a ensuite indiqué que la situation financière n’était pas très brillante( j'ajoute du fait d'un endettement excessif du probablement à un excès de personnels ) et qu’il serait donc nécessaire de faire des économies peut-être dans le domaine du fonctionnement. Un de ses objectifs est la revalorisation du rôle du bureau communautaire. Il a demandé par un vote à main levée que l’on créé un treizième poste de vice président , poste de responsable du personnel, des marchés publics et des achats et l’a proposé à Guy Marotte qui l’a refusé. L’affectation d’un titulaire à ce poste sera débattue ultérieurement.
Les 12 vice-présidents sont :Serge Pattus (délégué aux affaires scolaires et péri-scolaires), Michel Febrer (Finances), André Sauzède ( mutualisation des moyens) et j'ajoute, c'est le seul Maire vice président,Maire  du chef lieu de canton,Pierre Gaffard-Lambon (urbanisme),Hélène de Marin-Verjus (culture et patrimoine),Cécile Marquier (social et habitat),Pierre Martinez(développement économique),Véronique Martin (tourisme),Jean-Michel Andriuzzi (collecte des déchets),Bernard Chulda (petite enfance, jeunesse), Marc Larroque ( environnement),Alex Dumas ( travaux, immobilier).
Le bureau communautaire se compose de tous les maires et de tous les vices-présidents qui ne sont pas maires.
C’est dans une excellente ambiance que nouveaux et anciens ont fait connaissance autour d’un verre.

 

Le boulet de la dette.jpg

Le boulet des dettes pèsera lourdement

Nos enfants et petits enfants devront payer le gaspillage actuel fait  pour revenir à une situation normale

Émile Chartier, dit Alain (Champagne-Ardenne 1868-Le Vésinet 1951)
Toutes les passions, comme le nom l'indique, viennent de ce que l'on subit au lieu de gouverner.
Minerve ou De la sagesse , Gallimard

 1034605465_3.jpgC'est le sens de ce verbe: SUBIR et cette citation qui démontre bien les actions néfastes d'Odette Le Cumulard et celles d'Odette Le Menteur qui donne tout son sens aux actions à venir.

L'utilisation du mot DÉMOCRATIE prend toute son importance dans ce 1er discours de notre nouveau Président de la C.C.P.S.

 

« Quand le mensonge prend l'ascenseur, la vérité prend l'escalier, elle met plus de temps mais ne t'inquiètes pas, elle finit toujours par arriver. »

 

10252129_596161023813191_1070278329261704019_n.jpg