Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

16/06/2013

LA VERITE PAR LES CHIFFRES

 

                                Le boulet de la dette

 

Le boulet de la dette.jpg

Dans Sommières Infos N°25 de juin 2013 nous pouvons lire dans l'ideto du maire:

"...L'ambition politique qui nous anime et qui se lit au travers des réalisations et des investissements doit être d'autant plus soulignée qu'elle n'a engendré AUCUNE HAUSSE DE LA FISCALITE LOCALE et qu'elle a permis DE REDUIRE LA DETTE qui pése sur notre budget..."

La réalité est INVERSE. Dans les COMPTES DES COMMUNES de 2005 à 2011 les IMPÔTS LOCAUX sont passés de 1425 milliers d'euros à 2009 en 2011 soit + 41%.

L'endettement est lui passé de de 6980 milliers d'euros en 2005 à 8772 milliers d'euros en 2011 soit +25,7%.

Depuis 2008 les prélevements en tendances ont augmenté de 2,9% et l'endettement de 0,5%.

Chacun est libre de penser,écrire ou dire à condition de RESPECTER LA VERITE.Une hausse est une hausse et pas une diminution (endettement) ou une stabilité (impôts).

Le ministére des finances n'a pas encore publié les comptes de 2012.Mais nous pouvons écrire, les impôts locaux auront augmenté de 42-43% et l'endettement de 25-26% en 8 ans.

A DIFFUSER LARGEMENT pour la VERITE.

En effet LES PAROLES S'ENVOLENT , SEULS LES RESULTATS RESTENT ET DONC NOTRE DEVOIR DE MEMOIRE EST DE SOUVENIR.

Nous avons à notre disposition dans nos archives les avis d'impôsition sur les taxes fonçieres bâties et non bâties pour le prouver ainsi que celle sur la taxe  d'habitation. Nous pouvons lire que l'impôt a payé de N par rapport à N-1 est précédé du signe + et non de =(stabilité). C'est un mensonge d'écrire que + et = ont la même signification.

10/06/2013

L'ENDETTEMENT

 

Le boulet de la dette.jpg

La réduction de l'endettement est une priorité pour retrouver son indépendance vis à vis des milieux financiers, la croissance et une progression du pouvoir d'achat.

Cette réduction peut se faire simplement et sans brutalité en réduisant les DEPENSES au niveau des recettes.

A titre d'exemple nous prendrons les communes d'Orange et de Bollène.

L'endettement d'Orange en 2001 était de 1327€ par habitant pour tomber à 86€ en 2011 soit une BAISSE DE 1443%.

Les impôts locaux en 2011 sont plus faibles que la moyenne de sa strate soit 773€ contre 797€.

En 2001 et 2008, Jacques Bompart est réélu, sa liste recueillant au premier tour respectivement 59,97 % et 60,97 % des suffrages exprimés devenant ainsi le premier maire d'Orange à avoir été réélu depuis 1945 et le 17/06/2013 il est élu député au 2éme tour avec56,77% des suffrages.

Cet enchainement de succès électoraux montrent la satisfaction des électrices et électeurs.

A Bollene Marie Claude Bompart est élue Maire et s'attaque à réduire l'endettement qui est passé de 1646€ en 2007 à 1148€ en 2011 soit -30,4%.

Cette baisse comme à Orange avec des impôts plus faible que sa strate à savoir:334€ contre 479€ par habitant.

La technique utilisée est simple et efficace à savoir un compte administratif en équilibre: recette/dépenses.

Le maire de Sommières devrait s'en inspirer: NE PAS DEPENSER PLUS QUE LES RECETTES.

En honorant sans emprunt les annuités l'endettement baisse automatiquement. En final la question à résoudre sera l'utilisation de l'excèdent de l'exercice.

1034605465_3.jpg

 

 

 

 

 

Ceci est également valable pour le président de la C.C.P.S.

 

 

Cet article est un copier-coller de l'article que j'ai écrit sur le blog:  http://democratieliberale.over-blog.org qui reçoit 1000 à 1500 visites uniques par jour avec une pointe à 7237 le 13/05/2013

18/05/2013

LES COMPTES DES COMMUNES

 

1271519.jpg

                           

                                          Sommières

Chiffres clés de 2010En milliers d'EurosEn euros par habitantMoyenne de la strate
TOTAL DES PRODUITS DE FONCTIONNEMENT = A 4 245 937 955
TOTAL DES CHARGES DE FONCTIONNEMENT = B 4 053 895 820
RESULTAT COMPTABLE = A - B = R 192 42 135
TOTAL DES RESSOURCES D'INVESTISSEMENT = C 2 754 608 408
TOTAL DES EMPLOIS D'INVESTISSEMENT = D 2 444 540 400
Besoin ou capacité de financement de la section d'investissement = E -310 -68 -8
Capacité d'autofinancement = CAF 610 135 166
FONDS DE ROULEMENT 2 0 201

 

 

Chiffres clés de 2011En milliers d'EurosEn euros par habitantMoyenne de la strate
TOTAL DES PRODUITS DE FONCTIONNEMENT = A 4 667 1 024 987
TOTAL DES CHARGES DE FONCTIONNEMENT = B 4 441 974 840
RESULTAT COMPTABLE = A - B = R 226 50 147
TOTAL DES RESSOURCES D'INVESTISSEMENT = C 2 087 458 438
TOTAL DES EMPLOIS D'INVESTISSEMENT = D 1 963 431 430
Besoin ou capacité de financement de la section d'investissement = E -124 -27 -7
Capacité d'autofinancement = CAF 665 146 181
FONDS DE ROULEMENT 160 35 232

 

 

Ces chiffres en comparartif entre Sommières et les communes de population identique que nous payons plus d'impôts à cause des charges de fonctionnement. L'endettement est 3 fois plus élevé et le fond de roulement 8 fois plus faible. 2011 montre la détoriation des comptes par rapport à 2010.

 

264394_10151580641588209_1983282701_n.jpg

LE COCORICO DE NOTRE EQUIPE MUNICIPALE EST DE TROP

 

du fait d'un endettement excessif