Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

05/02/2014

LA DETTE

 

 

Dette de la Commune de Sommières


A quel point votre commune est-elle endettée ?

En 2011, le montant total des dettes dues par la commune de Sommières était de : 8 777 000 €.

Si l'on rapporte cette dette au total des rentrées d'argent de votre commune (que l'on nomme produits de fonctionnement) et qui étaient de 4 667 000€ en 2011, alors cette dette représente : 188.07% de ses revenus annuels.

A Sommières, ce montant de la dette est en augmentation de 3.43 % par rapport à 2010.
Sommières continue donc de s'endetter.

Comparaison Revenus/Dette de Sommières (de 2000 à 2011)


Comparaison de la dette et des revenus pour SOMMIèRES de 2000 à 2011
Cliquez sur l'image pour l'agrandir

Par rapport aux 4 558 habitants de Sommières, en 2011 le poids de cette dette représente 1926 € par habitant.

Concrètement, une famille de 4 personnes qui habite Sommières, devra donc payer dans ses impôt locaux futurs : 7704 € pour le remboursement de cette dette (plus les intérêts aux banques déjà gavées et soutenues par vos impôts nationaux, bien sûr).

A noter : la valeur moyenne de la dette par habitant des communes françaises similaires à Sommières était de 788 € par habitant, en 2011.

A Sommières, la dette due par habitant de la commune en 2011 est donc plus élevée de 144.42 % que pour des communes similaires.

Cela se traduit dans les impôts locaux et explique la fermeture progressive des commerces.

 

Une société de production (UPSIDE TELEVISION) prépare un reportage de 90 minutes pour Zone interdite.

 

Ils recherchent des sujets de reportage et des personnes et/ou des personnes prêtes à être filmées sur les questions de gaspillages, dépenses abusives des collectivités locales.

 

Le journaliste est preneur de vos propositions de sujets, de vos informations, etc.

 

Ils ont besoin de tourner dès maintenant et d’ici le mois de juin.

 

Vous pouvez me contacter ou bien contacter directement le journaliste à :

 

Sylvain Louvet (Upside Télévision) : sylvain.louvet@upsidetelevision.com   

 

Bien cordialement,

 

Cécile Labrousse

Contribuables Associés

23/01/2014

ELECTION MUNICIPALE

 

 

300px-Liberte-egalite-fraternite-tympanum-church-saint-pancrace-aups-var.jpg

Dés maintenant vous pouvez posez les questions suivantes à tous les candidats:

                           - Les dépenses des collectivités locales doivent baisser,participerez-vous  à cet effort durant la mandature et comment.

                                   - Ferez-vous figurer dans votre programme électoral la liste détaillée des investissement

- Dans quelle mesure pensez-vous emprunter

                             - Êtes vous favorable à l'organisation de référendum d'initiative citoyenne dés que 100 personnes le demandent

- Retrouvez  toutes les questions à poser sur: http://www.contribuables.org/questionnaire municipal/

une fois l'élection passée nous publierons ses réponses

Nul ne peut être élu au premier tour de scrutin s'il n'a réuni la majorité des suffrages exprimés et un nombre de suffrages égal au quart des électeurs inscrits.

C'est la crainte d'Odette Le Menteur:  une abstention FORTE.

Municipales 2014 - Sommières : "Les contribuables n'ont pas à être la variable d'ajustement des politiques publiques !"

528919_240400422746986_788243772_n.jpg

08/01/2014

ODETTE LE MENTEUR

 

1271519.jpg

L'endettement de Sommières en 2012

 MontantMontant par habitantMoyenne nationale par habitant
Encours de la dette 8 617 000 € 1 895 € 604 €
Annuité de la dette 1 071 000 € 236 € 88 €
Avance du Trésor nc nc nc

 1895 € est environ 6,9 fois plus que la moyenne nationale par habitant

Ces chiffres se passent de commentaires

En 2007 l'endettement était d'environ 7 millions d'euros et près de 9 en 2012.Mais en 2000 elle était d'environ 5.

Les conséquences sont: l'annuité de remboursement de la dette est passé 2007 à 2012  d'environ 180 € à environ 240 € par habitant.

Source:JDD d'après le ministère des finances

 

Les Membres du Cercle des citoyens sont  inquiets de constater que la politique est de moins en moins au service des Sommièrois et que  ses acteurs n’ont pour objectifs essentiels que de conquérir et de conserver le pouvoir le plus longtemps et le plus largement possible en sauvegardant leurs privilèges qui ne sont plus adaptés à ces temps de crise.